Qu’est-ce que l’immunothérapie allergénique?

What is allergy immunotherapy?

L’immunothérapie allergénique agit naturellement avec votre corps. Petit à petit, grâce à des doses répétées et contrôlées du déclencheur de votre allergie, elle apprend à votre système immunitaire trop sensible à ne pas réagir.

What is hayfever?

Was ist eine Hyposensibilisierung?

Qu’est-ce que l’immunothérapie allergénique?

What is
allergy immuno-therapy?

L’immunothérapie allergénique agit naturellement avec votre corps. Petit à petit, grâce à des doses répétées et contrôlées du déclencheur de votre allergie, elle apprend à votre système immunitaire trop sensible à ne pas réagir. Cela met fin ou réduit considérablement vos symptômes d’allergie et peut apporter un soulagement à long terme.  

L’immunothérapie allergénique existe depuis plus d’un siècle, mais elle est encore relativement peu connue. Dans cet article, nous examinerons les différents types d’immunothérapie allergénique et certains éléments importants à prendre en considération avant de commencer un traitement.

L’immunothérapie allergénique par rapport aux médicaments symptomatiques

Les allergies, comme les allergies au pollen, aux acariens, aux squames d’animaux ou aux piqûres d’insectes, sont causées par un système immunitaire hyperactif. Votre corps traite une substance normalement inoffensive comme une menace et commence à se défendre. Cela provoque des symptômes d’allergie qui vont de l’irritation légère à des symptômes si graves qu’ils peuvent mettre la vie en danger.

Qu’est-ce que l’immunothérapie allergénique?

Was ist eine Hyposensibilisierung?

Cela met fin ou réduit considérablement vos symptômes d’allergie et peut apporter un soulagement à long terme.  

L’immunothérapie allergénique existe depuis plus d’un siècle, mais elle est encore relativement peu connue. Dans cet article, nous examinerons les différents types d’immunothérapie allergénique et certains éléments importants à prendre en considération avant de commencer un traitement.

L’immunothérapie allergénique par rapport aux médicaments symptomatiques

Les allergies, comme les allergies au pollen, aux acariens, aux squames d’animaux ou aux piqûres d’insectes, sont causées par un système immunitaire hyperactif. Votre corps traite une substance normalement inoffensive comme une menace et commence à se défendre. Cela provoque des symptômes d’allergie qui vont de l’irritation légère à des symptômes si graves qu’ils peuvent mettre la vie en danger.

Lorsque vous avez des allergies, la première étape consiste généralement à essayer d’éviter l’allergène qui déclenche vos symptômes. Quand vous ne pouvez pas le faire, les médicaments contre les allergies, comme les antihistaminiques et les corticostéroïdes, peuvent aider à soulager temporairement votre congestion nasale ou l’écoulement nasal, les éternuements et les démangeaisons oculaires.

L’immunothérapie allergénique va plus loin que le soulagement temporaire des symptômes. Elle cible la cause sous-jacente de l’allergie, non vos symptômes, et reprogramme votre système immunitaire pour qu’il ne considère plus la substance allergène comme une véritable menace. L’immunothérapie allergénique est le seul traitement qui peut modifier le cours de la maladie.  

Saviez-vous que...?

  • L’immunothérapie allergénique semble nouvelle et de haute technologie, mais le premier essai a précédé de 20 ans la découverte de médicaments contre les allergies tels que les antihistaminiques.
  • C’est en 1911 que le médecin britannique Leonard Noon a injecté un extrait de pollen sous la peau de patients souffrant de rhume des foins. Il a constaté que les graminées n’irritaient plus aussi fortement leurs yeux.
  • Plus d’un siècle plus tard, le traitement a été étudié, mis au point et normalisé.
  • Il peut être administré sous forme d’injections ou de comprimés qui se dissolvent sous la langue.
  • En janvier 2020, la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis a approuvé le tout premier traitement pour une allergie alimentaire, soit une immunothérapie allergénique aux arachides à l’intention des enfants.
  • Et l’immunothérapie allergénique ne soulage pas seulement les humains. Même les animaux de compagnie souffrant d’allergies respiratoires peuvent recevoir un traitement d’immunothérapie.

La vie après l’immunothérapie allergénique

L’objectif de l’immunothérapie allergénique est de faire en sorte que votre déclencheur ne soit plus un déclencheur. C’est aussi simple que ça. De nombreuses études ont montré que les personnes ont moins de symptômes et ont besoin de moins de médicaments contre les allergies après une immunothérapie allergénique.

Il se peut que vous remarquiez déjà des améliorations au cours des premiers mois de traitement, mais, tout dépendant de la forme d’immunothérapie allergénique, le soulagement peut aussi prendre jusqu’à 12 mois. L’expérience après l’arrêt de l’immunothérapie allergénique peut également varier; les symptômes réapparaissent chez certaines personnes, tandis que beaucoup constatent que le soulagement dure des années. Plus jamais ou moins souvent d’éternuements lorsque vous rencontrez du pollen, des acariens ou des squames d’animaux dans la vie de tous les jours.

De plus, l’immunothérapie allergénique peut réduire le risque de développer de nouvelles allergies. Elle pourrait aussi vous aider à éviter de développer des symptômes plus graves.

Qui peut bénéficier de l’immunothérapie allergénique?

L’immunothérapie allergénique peut vous convenir si vous souffrez de symptômes tels que la congestion nasale, l’écoulement nasal et le larmoiement causés par certaines allergies et si vous avez du mal à maîtriser vos allergies. 

L’objectif de l’immunothérapie allergénique est de faire en sorte que votre déclencheur ne soit plus un déclencheur. C’est aussi simple que ça.

Vous avez peut-être essayé sans succès d’éviter vos déclencheurs ou vous ne parvenez pas à maîtriser vos allergies avec des médicaments symptomatiques. Ou bien, pour une raison ou une autre, vous souhaitez réduire votre consommation à long terme de médicaments contre les allergies. Dans ces cas, l’immunothérapie allergénique pourrait être une option.

Cependant, l’immunothérapie allergénique ne convient pas à tout le monde; par exemple, si vous souffrez d’autres maladies graves, comme une maladie cardiaque, ou si vous prenez des médicaments qui compliqueraient le traitement de l’anaphylaxie. Vous devez également avoir une fonction pulmonaire suffisamment bonne.

Votre professionnel de la santé sera en mesure de déterminer si l’immunothérapie allergénique vous convient.

L’objectif de l’immunothérapie allergénique est de faire en sorte que votre déclencheur ne soit plus un déclencheur. C’est aussi simple que ça.

Qui peut bénéficier de l’immunothérapie allergénique?

L’immunothérapie allergénique peut vous convenir si vous souffrez de symptômes tels que la congestion nasale, l’écoulement nasal et le larmoiement causés par certaines allergies et si vous avez du mal à maîtriser vos allergies. 

Vous avez peut-être essayé sans succès d’éviter vos déclencheurs ou vous ne parvenez pas à maîtriser vos allergies avec des médicaments symptomatiques. Ou bien, pour une raison ou une autre, vous souhaitez réduire votre consommation à long terme de médicaments contre les allergies. Dans ces cas, l’immunothérapie allergénique pourrait être une option.

Cependant, l’immunothérapie allergénique ne convient pas à tout le monde; par exemple, si vous souffrez d’autres maladies graves, comme une maladie cardiaque, ou si vous prenez des médicaments qui compliqueraient le traitement de l’anaphylaxie. Vous devez également avoir une fonction pulmonaire suffisamment bonne.

Votre professionnel de la santé sera en mesure de déterminer si l’immunothérapie allergénique vous convient.

Les enfants peuvent-ils recevoir des traitements d’immunothérapie allergénique?

Certaines formes d’immunothérapie allergénique conviennent aux enfants, mais généralement pas à ceux âgés de moins de cinq ans.

L’immunothérapie allergénique peut réduire les symptômes d’un enfant allergique et le besoin de prendre des médicaments contre les allergies. Elle pourrait également les empêcher de développer d’autres allergies et de passer de symptômes ou d’affections mineurs à des symptômes plus graves. Tout cela peut rendre l’immunothérapie allergénique utile pour maîtriser les allergies pendant la période de l’enfance.

Quelles allergies l’immunothérapie allergénique traite-t-elle?

L’immunothérapie est en mesure de traiter les allergies suivantes:

  • Pollen des arbres
  • Pollen de graminées
  • Pollen de mauvaises herbes
  • Acariens de la poussière de maison
  • Chats et chiens
  • Piqûres d’abeilles et de guêpes

Lorsque vous êtes allergique à l’une de ces substances, votre système immunitaire produit des anticorps à l’immunoglobuline E (IgE) spécifiques à vos déclencheurs.

Avant de commencer un traitement d’immunothérapie, votre professionnel de la santé ou un allergologue vous fera passer un test cutané ou un test de dépistage sanguin d’allergie pour dépister ces anticorps. De cette façon, ils pourront identifier les allergènes auxquels vous réagissez.

Atemwegsallergie?

Mit unserem schnellen Test kannst du herausfinden, wie wahrscheinlich es ist, dass du eine allergische Atemwegserkrankung hast.

Eine junge Frau mit Allergie hält einen kleinen Hund

Qui mène?

Répondez à notre questionnaire simple pour connaître l’impact réel de vos symptômes sur votre vie.

Eine junge Frau mit Allergie hält einen kleinen Hund

Qui mène?

Répondez à notre questionnaire simple pour connaître l’impact réel de vos symptômes sur votre vie.

Eine junge Frau mit Allergie hält einen kleinen Hund

Qui mène?

Répondez à notre questionnaire simple pour connaître l’impact réel de vos symptômes sur votre vie.

Eine junge Frau mit Allergie hält einen kleinen Hund

Immunothérapie allergénique : types de traitement

Plutôt que d’éviter l’allergène, comme vous le feriez normalement, le traitement consiste à vous y exposer.

L’immunothérapie allergénique est constituée de la substance à laquelle vous êtes allergique. Il s’agit essentiellement d’un extrait normalisé de certains types de pollen, par exemple, ou de squames d’animaux, voire d’acariens.

L’administration régulière de petites doses désensibilise votre système immunitaire. Au fil du temps, votre corps apprend à tolérer l’allergène au lieu de le considérer comme une menace.

Il existe deux types d’immunothérapie allergénique. L’injection d’immunothérapie allergénique est la méthode originale d’injections juste sous la peau. On les appelle souvent « injections contre les allergies ». La forme la plus récente de traitement est l’immunothérapie sublinguale (ITSL), administrée sous forme de comprimé à dissolution rapide sous la langue. Les extraits sous-cutanés et les comprimés d’ITSL sont approuvés par Santé Canada.

En général, les gens passent plus de 10 ans à essayer de gérer leurs symptômes avant de recevoir une immunothérapie allergénique. Vous n’êtes pas obligé d’attendre si longtemps.

Injections d’immunothérapie allergénique

Avec les injections d’immunothérapie allergénique, le traitement se déroule au cabinet de votre médecin. Vous y recevez les injections et on surveille les effets secondaires. Ce traitement comprend deux phases : la phase d’induction et la phase de maintien.

La phase d’induction est la partie la plus longue du processus. Elle consiste à augmenter graduellement la quantité d’allergène jusqu’à ce que vous atteigniez la dose désirée, communément appelée « dose de maintien ». La phase d’induction dans un schéma posologique traditionnel signifie généralement des injections une ou deux fois par semaine, et prend généralement de 6 à 12 mois. Il existe également des schémas thérapeutiques de type « rapide » ou de type « en grappe » qui permettent d’atteindre le niveau de la dose de maintien plus rapidement.

Pendant la phase de maintien, il pourrait ensuite s’écouler de deux à huit semaines entre les injections.

En général, les gens passent plus de 10 ans à essayer de gérer leurs symptômes avant de recevoir une immunothérapie allergénique. Vous n’êtes pas obligé d’attendre si longtemps.

Injections d’immunothérapie allergénique

Avec les injections d’immunothérapie allergénique, le traitement se déroule au cabinet de votre médecin. Vous y recevez les injections et on surveille les effets secondaires. Ce traitement comprend deux phases : la phase d’induction et la phase de maintien.

La phase d’induction est la partie la plus longue du processus. Elle consiste à augmenter graduellement la quantité d’allergène jusqu’à ce que vous atteigniez la dose désirée, communément appelée « dose de maintien ». La phase d’induction dans un schéma posologique traditionnel signifie généralement des injections une ou deux fois par semaine, et prend généralement de 6 à 12 mois. Il existe également des schémas thérapeutiques de type « rapide » ou de type « en grappe » qui permettent d’atteindre le niveau de la dose de maintien plus rapidement.

Pendant la phase de maintien, il pourrait ensuite s’écouler de deux à huit semaines entre les injections.

Votre professionnel de la santé vérifiera régulièrement l’évolution du traitement et décidera quand il sera judicieux d’arrêter les injections. Habituellement, le processus complet dure de trois à cinq ans.

Comprimés d’immunothérapie allergénique

Votre professionnel de la santé vérifiera régulièrement l’évolution du traitement et décidera quand il sera judicieux d’arrêter les injections. Habituellement, le processus complet dure de trois à cinq ans.

Le côté pratique du traitement à domicile pourrait être un des avantages des comprimés d’immunothérapie allergénique (ITSL), en plus du fait de vous éviter d’avoir des injections.

Il existe cinq options approuvées par Santé Canada jusqu’à présent : deux types de comprimés contre les allergies au pollen de graminées, un comprimé contre la petite herbe à poux, un comprimé contre les allergies au bouleau, à l’aulne ou au noisetier et un comprimé contre les allergies aux acariens.

Un programme de comprimés d’immunothérapie allergénique commence au cabinet du médecin. La première fois, on vous surveillera pour détecter d’éventuels effets secondaires. Vous pourrez ensuite prendre votre dose quotidienne à la maison.

Il y aura des examens réguliers et votre professionnel de la santé décidera de la durée du traitement. Il dure habituellement de trois à cinq ans.

A young woman with multiple allergies

Plusieurs choses vous
font éternuer?

Immunothérapie allergénique dans les cas d’allergies multiples

Avez-vous plusieurs déclencheurs? Plus de la moitié des personnes allergiques réagissent à plus d’un allergène potentiel. Quel effet cela a-t-il sur l’immunothérapie allergénique?

Certaines routines d’immunothérapie allergénique cibleront plusieurs déclencheurs en même temps. D’autres agissent efficacement en traitant celui qui cause le plus de problèmes. Par exemple, les scientifiques ont découvert que l’immunothérapie allergénique aux acariens de la poussière de maison peut aider les personnes qui réagissent également au pollen, réduisant ainsi les symptômes tout au long de l’année, surtout pendant la saison pollinique.

L’immunothérapie allergénique peut également tirer profit de la réactivité croisée entre les allergènes. C’est lorsque des substances ayant une structure moléculaire similaire à celle de votre déclencheur peuvent vous donner une réaction. Essentiellement, l’immunothérapie allergénique peut traiter un allergène et en même temps réduire les symptômes causés par les allergènes réactifs croisés. Par exemple, des études ont montré que l’immunothérapie allergénique avec le pollen d’une espèce de graminées est efficace pour traiter les personnes sensibilisées à plusieurs espèces.  

A young woman with multiple allergies

Plusieurs choses vous
font éternuer?

Eine junge Frau denkt über einen Allergietest nach

Einfacher Leitfaden
zu Allergietests

Comprimés d’immunothérapie allergénique

Le côté pratique du traitement à domicile pourrait être un des avantages des comprimés d’immunothérapie allergénique (ITSL), en plus du fait de vous éviter d’avoir des injections.

Il existe cinq options approuvées par Santé Canada jusqu’à présent : deux types de comprimés contre les allergies au pollen de graminées, un comprimé contre la petite herbe à poux, un comprimé contre les allergies au bouleau, à l’aulne ou au noisetier et un comprimé contre les allergies aux acariens.

A young woman with multiple allergies

Plusieurs choses
vous font éternuer?

Un programme de comprimés d’immunothérapie allergénique commence au cabinet du médecin. La première fois, on vous surveillera pour détecter d’éventuels effets secondaires. Vous pourrez ensuite prendre votre dose quotidienne à la maison.

Il y aura des examens réguliers et votre professionnel de la santé décidera de la durée du traitement. Il dure habituellement de trois à cinq ans.

Immunothérapie allergénique dans les cas d’allergies multiples

Avez-vous plusieurs déclencheurs? Plus de la moitié des personnes allergiques réagissent à plus d’un allergène potentiel. Quel effet cela a-t-il sur l’immunothérapie allergénique?

Certaines routines d’immunothérapie allergénique cibleront plusieurs déclencheurs en même temps. D’autres agissent efficacement en traitant celui qui cause le plus de problèmes. Par exemple, les scientifiques ont découvert que l’immunothérapie allergénique aux acariens de la poussière de maison peut aider les personnes qui réagissent également au pollen, réduisant ainsi les symptômes tout au long de l’année, surtout pendant la saison pollinique.

L’immunothérapie allergénique peut également tirer profit de la réactivité croisée entre les allergènes. C’est lorsque des substances ayant une structure moléculaire similaire à celle de votre déclencheur peuvent vous donner une réaction. Essentiellement, l’immunothérapie allergénique peut traiter un allergène et en même temps réduire les symptômes causés par les allergènes réactifs croisés. Par exemple, des études ont montré que l’immunothérapie allergénique avec le pollen d’une espèce de graminées est efficace pour traiter les personnes sensibilisées à plusieurs espèces.  

Immunothérapie allergénique : les effets secondaires

Toutes les formes d’immunothérapie peuvent avoir des effets secondaires. Ces effets varient selon le type de traitement. Les réactions locales ne sont pas graves et ne nécessitent pas de traitement. Ces réactions ont aussi tendance à survenir au début de l’immunothérapie allergénique et moins souvent après quelques semaines. Essayez d’y voir un signe que l’immunothérapie allergénique fonctionne; après tout, le but est de mettre votre système immunitaire à l’épreuve. Mais informez-en toujours votre professionnel de la santé.

Il peut également y avoir des effets secondaires systémiques, ce qui signifie qu’ils affectent tout votre corps. Nous expliquerons en détail les effets secondaires systémiques et locaux ci-dessous.

Effets secondaires locaux des injections d’immunothérapie allergénique

Les effets secondaires les plus fréquents de l’immunothérapie allergénique sous-cutanée se produisent autour de l’endroit où vous recevez l’injection. La peau pourrait devenir rouge ou enflée. La plupart du temps, ces effets disparaîtront d’eux-mêmes. Cependant, dans certains cas, les antihistaminiques ou la crème à base de corticostéroïde peuvent aider à calmer les réactions cutanées.

Effets secondaires locaux des comprimés d’immunothérapie allergénique

Avec l’immunothérapie allergénique sublinguale, c’est votre bouche qui pourrait être affectée, comme vous pouvez d’ailleurs vous y attendre. Les effets secondaires locaux peuvent durer de 30 à 60 minutes environ à la première dose et peuvent comprendre : une sensation de démangeaison dans la bouche, la langue ou les oreilles, une irritation de la gorge ou un gonflement des lèvres. Ces réactions ne nécessitent généralement aucun traitement, mais un antihistaminique peut aider au besoin.

Young woman considering allergy testing

Guide simple pour
les tests d’allergie

Eine junge Frau denkt über einen Allergietest nach

Einfacher Leitfaden
zu Allergietests

Effets secondaires systémiques de l’immunothérapie allergénique

L’immunothérapie allergénique peut causer de l’anaphylaxie. Il s’agit d’une réaction allergique qui affecte tout le corps et qui peut être grave, voire mettre la vie en danger. Elle ne se produit pas très souvent : environ une fois par 33 300 injections et une fois par tranche de 100 millions de doses d’immunothérapie allergénique sous la langue.

Young woman considering allergy testing

Guide simple pour les
tests d’allergie

Young woman considering allergy testing

Guide simple pour les
tests d’allergie

Effets secondaires systémiques de l’immunothérapie allergénique

L’immunothérapie allergénique peut causer de l’anaphylaxie. Il s’agit d’une réaction allergique qui affecte tout le corps et qui peut être grave, voire mettre la vie en danger. Elle ne se produit pas très souvent : environ une fois par 33 300 injections et une fois par tranche de 100 millions de doses d’immunothérapie allergénique sous la langue. De rares cas d’effets secondaires systémiques mortels ont été signalés à la suite d’injections d’immunothérapie allergénique, mais aucun cas n’a été signalé avec les comprimés sublinguaux.

Les réactions les plus graves à l’immunothérapie allergénique surviennent dans les 30 premières minutes. On vous demandera donc de rester au cabinet du médecin pendant au moins 30 minutes après une injection et la première fois que vous recevrez un comprimé sublingual.

Immunothérapie allergénique = un engagement important

L’immunothérapie allergénique peut constituer tournant dans la guérison de votre allergie, mais la désensibilisation de votre organisme implique de suivre un traitement très régulier pendant plusieurs années.

De rares cas d’effets secondaires systémiques mortels ont été signalés à la suite d’injections d’immunothérapie allergénique, mais aucun cas n’a été signalé avec les comprimés sublinguaux.

Les réactions les plus graves à l’immunothérapie allergénique surviennent dans les 30 premières minutes. On vous demandera donc de rester au cabinet du médecin pendant au moins 30 minutes après une injection et la première fois que vous recevrez un comprimé sublingual.

Immunothérapie allergénique = un engagement important

L’immunothérapie allergénique peut constituer tournant dans la guérison de votre allergie, mais la désensibilisation de votre organisme implique de suivre un traitement très régulier pendant plusieurs années.

Les symptômes peuvent commencer à s’améliorer assez rapidement, mais vous devez poursuivre votre immunothérapie allergénique même si vous vous sentez mieux. Sinon, tout le travail que vous avez fait pour désensibiliser votre corps pourrait être gaspillé et votre système immunitaire pourrait rechuter peu de temps après.

En résumé, l’immunothérapie allergénique est un jeu à long terme, mais avec la promesse d’une victoire à long terme.

Discutez avec un allergologue de l’immunothérapie allergénique

Donc, si vous avez de la difficulté à maîtriser vos symptômes, il pourrait être utile de demander à votre médecin ou à une clinique sans rendez-vous locale de vous diriger vers un allergologue. Celui-ci sera en mesure de vous indiquer quelle immunothérapie allergénique, le cas échéant, vous convient et vous aidera tout au long du processus.

Habituellement, les gens passent plus de 10 ans à essayer de gérer les symptômes de façon conventionnelle avant de recevoir un traitement d’immunothérapie allergénique. Vous n’êtes pas obligé d’attendre si longtemps.

Trouver un allergologue

Demandez à votre médecin de famille de vous orienter vers un allergologue près de chez vous.

Facharztsuche

Nous sommes là pour vous aider

Si vous avez lu jusqu’à la fin de cet article, nous vous en remercions. Nous aimerions savoir ce que vous en pensez. L’allergie est un sujet complexe et nous voulons vous aider en simplifiant toutes vos options. Si vous avez des questions ou si vous aimeriez partager votre expérience au sujet des allergies, envoyez-nous un courriel ou rendez-vous sur notre page Facebook.