Qu’est-ce que
l’anaphylaxie?

L’anaphylaxie une réaction allergique systémique soudaine et grave qui peut mettre la vie en danger. Les déclencheurs comprennent les aliments, le venin d’insecte, les médicaments et le latex. Si vous souffrez de ces allergies, votre médecin vous parlera des signes et symptômes de l’anaphylaxie et de ce qu’il faut faire si vous les repérez. C’est une urgence médicale.

Des études menées dans le monde entier indiquent que l’anaphylaxie pourrait toucher jusqu’à 5 % des personnes à un moment donné de leur vie. Ce n’est pas seulement votre déclencheur d’allergie qui augmente le risque. Le fait d’avoir été victime d’une anaphylaxie une fois rend plus probables de futures réactions allergiques de ce type.

Lisez la suite pour en savoir plus sur:

  • Comment reconnaître les signes et symptômes de l’anaphylaxie, ainsi que le choc anaphylactique;
  • Ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez une réaction allergique, qu’elle soit légère ou grave comme l’anaphylaxie;

L’anaphylaxie une réaction allergique systémique soudaine et grave qui peut mettre la vie en danger. Les déclencheurs comprennent les aliments, le venin d’insecte, les médicaments et le latex. Si vous souffrez de ces allergies, votre médecin vous parlera des signes et symptômes de l’anaphylaxie et de ce qu’il faut faire si vous les repérez. C’est une urgence médicale.

Des études menées dans le monde entier indiquent que l’anaphylaxie pourrait toucher jusqu’à 5 % des personnes à un moment donné de leur vie. Ce n’est pas seulement votre déclencheur d’allergie qui augmente le risque. Le fait d’avoir été victime d’une anaphylaxie une fois rend plus probables de futures réactions allergiques de ce type.

Lisez la suite pour en savoir plus sur:

  • Comment reconnaître les signes et symptômes de l’anaphylaxie, ainsi que le choc anaphylactique;
  • Ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez une réaction allergique, qu’elle soit légère ou grave comme l’anaphylaxie;
  • Ce qu’il faut faire en cas de réaction anaphylactique, y compris le traitement immédiat nécessaire;
  • Quelques-uns des déclencheurs et facteurs de risque courants de ce type de réaction grave.

Nous examinerons également un traitement à long terme pour certaines allergies qui peut réduire le risque d’anaphylaxie.

Qu’est-ce que l’anaphylaxie?

Femme sur son téléphone cellulaire, l’air sérieux et pointant vers la caméra. Son message? En cas d’anaphylaxie, composez le 911.

Qu’est-ce que l’anaphylaxie?

L’anaphylaxie une réaction allergique systémique soudaine et grave qui peut mettre la vie en danger. Les déclencheurs comprennent les aliments, le venin d’insecte, les médicaments et le latex. Si vous souffrez de ces allergies, votre médecin vous parlera des signes et symptômes de l’anaphylaxie et de ce qu’il faut faire si vous les repérez. C’est une urgence médicale.

What is hayfever?

Femme sur son téléphone cellulaire, l’air sérieux et pointant vers la caméra. Son message? En cas d’anaphylaxie, composez le 911.

Des études menées dans le monde entier indiquent que l’anaphylaxie pourrait toucher jusqu’à 5 % des personnes à un moment donné de leur vie. Ce n’est pas seulement votre déclencheur d’allergie qui augmente le risque. Le fait d’avoir été victime d’une anaphylaxie une fois rend plus probables de futures réactions allergiques de ce type.

Lisez la suite pour en savoir plus sur:

  • Comment reconnaître les signes et symptômes de l’anaphylaxie, ainsi que le choc anaphylactique;
  • Ce qui se passe dans votre corps lorsque vous avez une réaction allergique, qu’elle soit légère ou grave comme l’anaphylaxie;
  • Ce qu’il faut faire en cas de réaction anaphylactique, y compris le traitement immédiat nécessaire;
  • Quelques-uns des déclencheurs et facteurs de risque courants de ce type de réaction grave.

Nous examinerons également un traitement à long terme pour certaines allergies qui peut réduire le risque d’anaphylaxie.

Signes et symptômes de l’anaphylaxie

Une réaction anaphylactique tend à affecter plus d’une partie de votre corps, incluant souvent, mais pas toujours, des symptômes d’allergie cutanée. Elle peut également affecter vos voies respiratoires, votre respiration et votre circulation sanguine. Vous pouvez présenter l’un ou l’autre de ces signes et symptômes anaphylactiques et la situation pourrait être différente la fois suivante:

  • Réactions cutanées généralisées, y compris urticaire, démangeaisons et rougeurs ou pâleurs de la peau.
  • Faible tension artérielle (hypotension)
  • Constriction des voies respiratoires et enflure de la langue ou de la gorge, ce qui peut causer une respiration sifflante ou une difficulté à respirer
  • Pouls faible et rapide
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Étourdissements ou évanouissement

Se souvenir de ces signes et les reconnaître rapidement peut aider à minimiser la gravité de votre réaction anaphylactique. Si vous avez déjà eu une anaphylaxie, avez-vous eu l’impression que quelque chose de terrible allait se produire?

  • Ce qu’il faut faire en cas de réaction anaphylactique, y compris le traitement immédiat nécessaire;
  • Quelques-uns des déclencheurs et facteurs de risque courants de ce type de réaction grave.

Nous examinerons également un traitement à long terme pour certaines allergies qui peut réduire le risque d’anaphylaxie.

Signes et symptômes de l’anaphylaxie

Une réaction anaphylactique tend à affecter plus d’une partie de votre corps, incluant souvent, mais pas toujours, des symptômes d’allergie cutanée. Elle peut également affecter vos voies respiratoires, votre respiration et votre circulation sanguine. Vous pouvez présenter l’un ou l’autre de ces signes et symptômes anaphylactiques et la situation pourrait être différente la fois suivante:

  • Réactions cutanées généralisées, y compris urticaire, démangeaisons et rougeurs ou pâleurs de la peau.
  • Faible tension artérielle (hypotension)
  • Constriction des voies respiratoires et enflure de la langue ou de la gorge, ce qui peut causer une respiration sifflante ou une difficulté à respirer
  • Pouls faible et rapide
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Étourdissements ou évanouissement

Se souvenir de ces signes et les reconnaître rapidement peut aider à minimiser la gravité de votre réaction anaphylactique. Si vous avez déjà eu une anaphylaxie, avez-vous eu l’impression que quelque chose de terrible allait se produire?

Gros plan sur le dard d’une guêpe, qui peut causer plus qu’un simple malaise si vous êtes allergique au venin de l’insecte.

L’allergie aux insectes simplifiée

Un sentiment de catastrophe imminente est un autre signal pour utiliser votre médicament d’urgence contre l’anaphylaxie et obtenir immédiatement des soins médicaux d’urgence.

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique?

Le choc est généralement associé à une chute soudaine de la pression artérielle (hypotension). Il existe différentes causes de choc et l’anaphylaxie est l’une d’entre elles. C’est à cause de substances chimiques, comme l’histamine, libérée par votre corps lors d’une réaction allergique systémique grave. Lorsqu’une personne est en état de choc, ses organes ne reçoivent pas assez de sang ou d’oxygène. En l’absence de traitement, cela peut entraîner des lésions organiques permanentes, voire la mort.

L’anaphylaxie peut varier de légère à grave. Mais le risque de choc anaphylactique est une des raisons pour lesquelles il faut toujours avoir sur soi des médicaments d’urgence (voir ci-dessous) et envisager de porter un bracelet d’alerte médicale.

Gros plan sur le dard d’une guêpe, qui peut causer plus qu’un simple malaise si vous êtes allergique au venin de l’insecte.

L’allergie aux insectes simplifiée

Un sentiment de catastrophe imminente est un autre signal pour utiliser votre médicament d’urgence contre l’anaphylaxie et obtenir immédiatement des soins médicaux d’urgence.

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique?

Le choc est généralement associé à une chute soudaine de la pression artérielle (hypotension). Il existe différentes causes de choc et l’anaphylaxie est l’une d’entre elles. C’est à cause de substances chimiques, comme l’histamine, libérée par votre corps lors d’une réaction allergique systémique grave. Lorsqu’une personne est en état de choc, ses organes ne reçoivent pas assez de sang ou d’oxygène. En l’absence de traitement, cela peut entraîner des lésions organiques permanentes, voire la mort.

L’anaphylaxie peut varier de légère à grave. Mais le risque de choc anaphylactique est une des raisons pour lesquelles il faut toujours avoir sur soi des médicaments d’urgence (voir ci-dessous) et envisager de porter un bracelet d’alerte médicale.

Gros plan sur le dard d’une guêpe, qui peut causer plus qu’un simple malaise si vous êtes allergique au venin de l’insecte.

L’allergie aux insectes simplifiée

Un sentiment de catastrophe imminente est un autre signal pour utiliser votre médicament d’urgence contre l’anaphylaxie et obtenir immédiatement des soins médicaux d’urgence.

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique?

Le choc est généralement associé à une chute soudaine de la pression artérielle (hypotension).

Mécanismes de l’allergie et de l’anaphylaxie

Le rôle de votre système immunitaire est de défendre votre corps contre des menaces telles que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites. Les personnes allergiques ont un système immunitaire hyperactif qui déclenche l’alarme lorsqu’il n’en a pas besoin, par exemple lorsque vous respirez du pollen ou mangez des arachides. Il fabrique des anticorps à base d’immunoglobuline E (IgE) pour repérer cette substance étrangère et la combattre. Vous êtes sensibilisé et vous pourriez développer une allergie.

Si tel est le cas, les anticorps IgE repéreront la substance ou l’allergène la prochaine fois que vous le rencontrerez. Ils déclenchent la libération, par diverses cellules, de substances chimiques comme l’histamine, afin de l’éliminer de votre corps le plus rapidement possible. Il s’agit d’une réaction allergique.

Il existe différentes causes de choc et l’anaphylaxie est l’une d’entre elles. C’est à cause de substances chimiques, comme l’histamine, libérée par votre corps lors d’une réaction allergique systémique grave. Lorsqu’une personne est en état de choc, ses organes ne reçoivent pas assez de sang ou d’oxygène. En l’absence de traitement, cela peut entraîner des lésions organiques permanentes, voire la mort.

L’anaphylaxie peut varier de légère à grave. Mais le risque de choc anaphylactique est une des raisons pour lesquelles il faut toujours avoir sur soi des médicaments d’urgence (voir ci-dessous) et envisager de porter un bracelet d’alerte médicale.

Mécanismes de l’allergie et de l’anaphylaxie

Le rôle de votre système immunitaire est de défendre votre corps contre des menaces telles que les bactéries, les virus, les champignons et les parasites. Les personnes allergiques ont un système immunitaire hyperactif qui déclenche l’alarme lorsqu’il n’en a pas besoin, par exemple lorsque vous respirez du pollen ou mangez des arachides. Il fabrique des anticorps à base d’immunoglobuline E (IgE) pour repérer cette substance étrangère et la combattre. Vous êtes sensibilisé et vous pourriez développer une allergie.

Si tel est le cas, les anticorps IgE repéreront la substance ou l’allergène la prochaine fois que vous le rencontrerez. Ils déclenchent la libération, par diverses cellules, de substances chimiques comme l’histamine, afin de l’éliminer de votre corps le plus rapidement possible. Il s’agit d’une réaction allergique.

Anaphylaxie comparée à des réactions allergiques plus légères

Le mécanisme de base est le même pour le rhume des foins et l’anaphylaxie. Les deux impliquent des anticorps IgE. Les réactions allergiques ont tendance à se manifester à partir des mastocytes, à l’endroit ou à proximité de l’endroit où vous avez été en contact avec votre déclencheur. Il y a des mastocytes dans votre peau et dans la muqueuse de votre nez, de vos voies respiratoires, de vos poumons et de votre intestin (tissu muqueux). Généralement, les symptômes affectent uniquement cette partie de votre corps. L’histamine peut provoquer des démangeaisons, un écoulement nasal ou des maux d’estomac.

L’anaphylaxie implique également les mastocytes. Mais le système immunitaire fait également appel à d’autres moyens de défense. Les globules blancs appelés basophiles libèrent davantage d’histamine et de substances chimiques comme les leucotriènes. Cela intensifie la réaction allergique, qui peut se propager à vos systèmes cardiovasculaire et respiratoire, provoquant les symptômes systémiques que nous avons décrits.

Un enfant utilise un couteau pour racler un pot de beurre d’arachide presque vide - une friandise interdite s’il présente des symptômes d’allergie aux arachides.

Conseils pour éviter les symptômes d’allergie aux arachides

Anaphylaxie comparée à des réactions allergiques plus légères

Le mécanisme de base est le même pour le rhume des foins et l’anaphylaxie. Les deux impliquent des anticorps IgE. Les réactions allergiques ont tendance à se manifester à partir des mastocytes, à l’endroit ou à proximité de l’endroit où vous avez été en contact avec votre déclencheur. Il y a des mastocytes dans votre peau et dans la muqueuse de votre nez, de vos voies respiratoires, de vos poumons et de votre intestin (tissu muqueux). Généralement, les symptômes affectent uniquement cette partie de votre corps. L’histamine peut provoquer des démangeaisons, un écoulement nasal ou des maux d’estomac.

L’anaphylaxie implique également les mastocytes. Mais le système immunitaire fait également appel à d’autres moyens de défense. Les globules blancs appelés basophiles libèrent davantage d’histamine et de substances chimiques comme les leucotriènes. Cela intensifie la réaction allergique, qui peut se propager à vos systèmes cardiovasculaire et respiratoire, provoquant les symptômes systémiques que nous avons décrits.

Un enfant utilise un couteau pour racler un pot de beurre d’arachide presque vide - une friandise interdite s’il présente des symptômes d’allergie aux arachides.

Conseils pour éviter les symptômes d’allergie aux arachides

Anaphylaxie comparée à des réactions allergiques plus légères

Le mécanisme de base est le même pour le rhume des foins et l’anaphylaxie. Les deux impliquent des anticorps IgE. Les réactions allergiques ont tendance à se manifester à partir des mastocytes, à l’endroit ou à proximité de l’endroit où vous avez été en contact avec votre déclencheur.

Un enfant utilise un couteau pour racler un pot de beurre d’arachide presque vide - une friandise interdite s’il présente des symptômes d’allergie aux arachides.

Conseils pour éviter les symptômes d’allergie aux arachides

Il y a des mastocytes dans votre peau et dans la muqueuse de votre nez, de vos voies respiratoires, de vos poumons et de votre intestin (tissu muqueux). Généralement, les symptômes affectent uniquement cette partie de votre corps. L’histamine peut provoquer des démangeaisons, un écoulement nasal ou des maux d’estomac.

L’anaphylaxie implique également les mastocytes. Mais le système immunitaire fait également appel à d’autres moyens de défense. Les globules blancs appelés basophiles libèrent davantage d’histamine et de substances chimiques comme les leucotriènes. Cela intensifie la réaction allergique, qui peut se propager à vos systèmes cardiovasculaire et respiratoire, provoquant les symptômes systémiques que nous avons décrits.

À quelle vitesse l’anaphylaxie se déclenche-t-elle?

L’anaphylaxie est une réaction allergique à déclenchement rapide. Les symptômes se manifestent généralement 5 à 30 minutes après le contact avec le déclencheur, mais ils peuvent se manifester jusqu’à une heure ou deux plus tard. Le syndrome alpha gal est une exception. Il s’agit d’une allergie rare à l’agneau, au porc, au bœuf et à la venaison qui se développe après une morsure de tique. Elle peut provoquer une anaphylaxie, mais la réaction allergique a tendance à se déclencher 4 à 8 heures après le repas.

L’anaphylaxie est une réaction allergique à déclenchement rapide. Les symptômes se manifestent généralement 5 à 30 minutes après le contact avec le déclencheur, mais ils peuvent se manifester jusqu’à une heure ou deux plus tard. Le syndrome alpha gal est une exception. Il s’agit d’une allergie rare à l’agneau, au porc, au bœuf et à la venaison qui se développe après une morsure de tique. Elle peut provoquer une anaphylaxie, mais la réaction allergique a tendance à se déclencher 4 à 8 heures après le repas.

L’anaphylaxie est une réaction allergique à déclenchement rapide. Les symptômes se manifestent généralement 5 à 30 minutes après le contact avec le déclencheur, mais ils peuvent se manifester jusqu’à une heure ou deux plus tard. Le syndrome alpha gal est une exception. Il s’agit d’une allergie rare à l’agneau, au porc, au bœuf et à la venaison qui se développe après une morsure de tique. Elle peut provoquer une anaphylaxie, mais la réaction allergique a tendance à se déclencher 4 à 8 heures après le repas.

Traitement à action rapide de l’anaphylaxie

Le premier et le plus important traitement de l’anaphylaxie est l’hormone appelée épinéphrine. Il peut y avoir une exception si vous prenez déjà certains médicaments, par exemple des bêtabloquants ou des inhibiteurs de l’ECA, qui pourraient agir contre l’épinéphrine. Consultez votre médecin au sujet des interactions potentielles avec vos médicaments actuels.

Qu’est-ce que l’épinéphrine?

L’adrénaline est un autre nom de l’épinéphrine. En stimulant les concentrations naturelles dans votre corps, vous pouvez réduire les enflures, ouvrir vos voies respiratoires et améliorer votre tension artérielle. Ne soyez pas tenté de prendre un antihistaminique. Ce médicament contre les allergies est trop lent et moins efficace contre les symptômes de l’anaphylaxie.

L’épinéphrine est un médicament délivré sur ordonnance qui se présente sous la forme d’un auto-injecteur que vous pouvez utiliser en cas d’urgence. Dans 15 à 30 % des cas de réactions anaphylactiques, il faut plus d’une dose pour soulager les symptômes; munissez-vous donc de deux auto-injecteurs. Cherchez toujours à obtenir des soins médicaux immédiats ou appelez le 911, même si vous vous sentez mieux après avoir utilisé votre auto-injecteur. Des réactions retardées sont possibles.

Quelle est la durée du traitement?

L’anaphylaxie biphasique se manifeste par une deuxième vague de symptômes quelques heures plus tard. Vous devez être sous surveillance médicale au cas où cela se produirait. Cette situation est moins fréquente, mais les symptômes peuvent aussi se prolonger pendant plusieurs jours. On parle alors d’anaphylaxie prolongée. Dans ce cas, vous devrez peut-être rester plus longtemps à l’hôpital.

Que faire en cas d’anaphylaxie grave

Ce guide étape par étape explique comment aider une personne qui souffre d’anaphylaxie. Mais vous devez également suivre ces conseils si vous avez une réaction anaphylactique:

1. Utilisez l’auto-injecteur rapidement pour injecter une dose d’épinéphrine. Les instructions sont généralement sur le côté et il fonctionne à travers les vêtements.

2. Consultez immédiatement un médecin ou composez le 911 et demandez une ambulance. Dites que vous pensez qu’il s’agit d’une anaphylaxie. Donnez l’auto-injecteur utilisé aux ambulanciers lorsqu’ils arrivent afin qu’ils sachent quel médicament la personne a déjà reçu.

3. Pour favoriser la circulation du sang vers le cœur et maintenir la pression artérielle, allongez la personne avec les jambes surélevées. Ne le faites pas si elle est enceinte, si elle a du mal à respirer ou si elle est inconsciente.

4. Attendez 5 à 15 minutes. Si les symptômes ne se sont pas améliorés et que l’ambulance n’est pas encore arrivée pour emmener la personne aux urgences, utilisez un deuxième auto-injecteur

Se familiariser avec les injections contre l’anaphylaxie

S’injecter soi-même dans la cuisse peut sembler effrayant. Mais l’aiguille de l’auto-injecteur est plus petite que celle du vaccin contre la grippe et votre médecin ou votre pharmacien vous montrera comment procéder. Entraînez-vous avec les auto-injecteurs de formation et faites participer votre famille au cas où vous auriez besoin de son aide. Y a-t-il un enseignant à l’école de votre enfant qui sait comment faire l’injection? Posez la même question chaque fois que votre enfant est sous la responsabilité d’une autre personne.

Les enfants plus âgés peuvent transporter et administrer leur propre épinéphrine. Mais ils ont encore besoin de beaucoup de soutien. Les réactions allergiques mortelles aux aliments sont plus fréquentes chez les adolescents et les jeunes adultes. Ce sont les années où l’on prend des risques et où il est très important de s’intégrer socialement. Une mesure simple pourrait consister à leur trouver le bon sac pour transporter l’épinéphrine, éventuellement isolé puisqu’il doit être conservé à température ambiante.

Les auto-injecteurs ont une date d’expiration. Vérifiez toujours la partie vitrée pour vous assurer que le liquide est clair et non trouble. Et inscrivez-vous pour recevoir une alerte par message texte ou par courriel de l’entreprise qui fabrique les vôtres lorsqu’il est temps de les remplacer.

Déclencheurs courants de l’anaphylaxie

Toute allergie peut provoquer une anaphylaxie, mais cela se produit beaucoup plus souvent avec certains déclencheurs. Les enfants et les adolescents sont les plus exposés aux risques liés aux aliments et aux piqûres d’insectes. Pour les adultes, ce sont les médicaments et les piqûres d’insectes.

  • Nourriture: Il existe 13 allergènes majeurs concernés par les lois sur l’étiquetage des aliments. Parmi ceux-ci, l’œuf de poule, le lait de vache, le blé et l’arachide sont les causes les plus fréquentes d’anaphylaxie chez les enfants. Chez les adultes, cela varie en fonction du régime alimentaire de la région dans laquelle ils vivent. Voici quelques-uns des suspects habituels: arachides, noix, graines comme le sésame, blé et crustacés. Mais aussi les aliments d’origine végétale contenant des protéines de transfert lipidique (par exemple, les pommes, le raisin, les arachides, les noisettes, les amandes, les noix de Grenoble, les fruits secs et les tomates).
  • Venin d’insecte: Les piqûres d’abeilles, de guêpes, de guêpes jaunes ou de frelons.
  • Médicaments: Le plus souvent, la pénicilline (et d’autres antibiotiques), les relaxants musculaires utilisés dans les anesthésies générales et l’insuline. L’immunothérapie allergénique peut également causer des réactions anaphylactiques. Lorsque ce risque existe, le traitement se déroule sous surveillance médicale.
  • Latex: Gants (les soins dentaires peuvent présenter un risque), dispositifs et équipements médicaux, élastiques, ballons et condoms.

Il suffit parfois d’une quantité infime de l’élément déclencheur pour provoquer l’anaphylaxie. Mais plus vous êtes exposé à l’allergène, plus le risque augmente.

Autres causes de l’anaphylaxie

Ce ne sont pas forcément les anticorps IgE qui déclenchent vos mastocytes et vos basophiles. Le sang et les produits sanguins utilisés dans les transfusions peuvent provoquer un autre type de réponse immunitaire. Ils peuvent également déclencher une anaphylaxie.

On parle d’anaphylaxie non immunologique, lorsque l’on pense que le système immunitaire n’est pas impliqué. Cela couvre les réactions graves à l’aspirine et à d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Certains opioïdes et médicaments de chimiothérapie peuvent également provoquer une anaphylaxie. Il en va de même pour les agents de contraste, des substances que l’on peut vous administrer avant une IRM ou d’autres examens d’imagerie médicale. Et certains sulfites utilisés pour conserver les aliments. 

Dans certains cas, il n’y a pas de déclencheur évident. On parle alors d’anaphylaxie idiopathique. Dans d’autres cas, la réaction ne se produit que dans des circonstances spécifiques, par exemple lorsque l’exercice physique est associé à votre déclencheur.

Des récipients alimentaires étiquetés dans le réfrigérateur. En donnant aux personnes souffrant d’allergies alimentaires leur propre étagère, on évite les contacts croisés.

Allergie alimentaire: Ce que vous devez savoir

Autres causes de l’anaphylaxie

Ce ne sont pas forcément les anticorps IgE qui déclenchent vos mastocytes et vos basophiles. Le sang et les produits sanguins utilisés dans les transfusions peuvent provoquer un autre type de réponse immunitaire. Ils peuvent également déclencher une anaphylaxie.

On parle d’anaphylaxie non immunologique, lorsque l’on pense que le système immunitaire n’est pas impliqué. Cela couvre les réactions graves à l’aspirine et à d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Certains opioïdes et médicaments de chimiothérapie peuvent également provoquer une anaphylaxie. Il en va de même pour les agents de contraste, des substances que l’on peut vous administrer avant une IRM ou d’autres examens d’imagerie médicale. Et certains sulfites utilisés pour conserver les aliments. 

Dans certains cas, il n’y a pas de déclencheur évident. On parle alors d’anaphylaxie idiopathique. Dans d’autres cas, la réaction ne se produit que dans des circonstances spécifiques, par exemple lorsque l’exercice physique est associé à votre déclencheur.

Des récipients alimentaires étiquetés dans le réfrigérateur. En donnant aux personnes souffrant d’allergies alimentaires leur propre étagère, on évite les contacts croisés.

Allergie alimentaire: Ce que vous devez savoir

Autres causes de l’anaphylaxie

Ce ne sont pas forcément les anticorps IgE qui déclenchent vos mastocytes et vos basophiles. Le sang et les produits sanguins utilisés dans les transfusions peuvent provoquer un autre type de réponse immunitaire. Ils peuvent également déclencher une anaphylaxie.

On parle d’anaphylaxie non immunologique, lorsque l’on pense que le système immunitaire n’est pas impliqué.

Des récipients alimentaires étiquetés dans le réfrigérateur. En donnant aux personnes souffrant d’allergies alimentaires leur propre étagère, on évite les contacts croisés.

Allergie alimentaire: Ce que vous devez savoir

Cela couvre les réactions graves à l’aspirine et à d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Certains opioïdes et médicaments de chimiothérapie peuvent également provoquer une anaphylaxie. Il en va de même pour les agents de contraste, des substances que l’on peut vous administrer avant une IRM ou d’autres examens d’imagerie médicale. Et certains sulfites utilisés pour conserver les aliments. 

Dans certains cas, il n’y a pas de déclencheur évident. On parle alors d’anaphylaxie idiopathique. Dans d’autres cas, la réaction ne se produit que dans des circonstances spécifiques, par exemple lorsque l’exercice physique est associé à votre déclencheur.

Anaphylaxie: Quand il faut plus d’un déclencheur

C’est rare, mais l’activité physique peut provoquer une anaphylaxie. Il peut s’agir du seul déclencheur ou d’un cofacteur avec un autre élément. Par exemple, vous pouvez être allergique à un aliment comme le blé ou les crustacés, mais ne présenter aucun symptôme si vous ne faites pas d’exercice quelques heures avant ou après l’avoir consommé. Il s’agit d’une anaphylaxie alimentaire induite par l’exercice physique (AAIEP), plus fréquente chez les femmes de moins de 30 ans. L’aspirine et les autres AINS peuvent également provoquer des réactions potentiellement mortelles lorsqu’ils sont pris peu avant ou après l’exercice. 

D’autres facteurs peuvent déclencher l’allergie alimentaire. Il s’agit notamment du froid extrême, du stress, de la consommation d’alcool avec les aliments ou des changements hormonaux prémenstruels.

Peut-on prédire qui sera atteint d’anaphylaxie?

Il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude qui aura une réaction anaphylactique. Mais un test sanguin des composants peut aider votre médecin ou votre allergologue à évaluer votre niveau de risque. En cas d’allergie, votre système immunitaire réagit à des protéines. Certaines protéines d’arachide, de fruits à coque et de venin d’insecte sont plus susceptibles de déclencher une anaphylaxie. Ce type de test peut montrer si vous êtes sensibilisé à ces allergènes particuliers.

Il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude qui aura une réaction anaphylactique. Mais un test sanguin des composants peut aider votre médecin ou votre allergologue à évaluer votre niveau de risque. En cas d’allergie, votre système immunitaire réagit à des protéines. Certaines protéines d’arachide, de fruits à coque et de venin d’insecte sont plus susceptibles de déclencher une anaphylaxie. Ce type de test peut montrer si vous êtes sensibilisé à ces allergènes particuliers.

Il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude qui aura une réaction anaphylactique. Mais un test sanguin des composants peut aider votre médecin ou votre allergologue à évaluer votre niveau de risque. En cas d’allergie, votre système immunitaire réagit à des protéines. Certaines protéines d’arachide, de fruits à coque et de venin d’insecte sont plus susceptibles de déclencher une anaphylaxie. Ce type de test peut montrer si vous êtes sensibilisé à ces allergènes particuliers.

2. Vermeide die Verbreitung allergener Erdnussproteine

  • Mache es dir zur Gewohnheit, am Tisch zu essen und einen Teller zu verwenden.
  • Reinige Küchenoberflächen, an denen Erdnussrückstände vorhanden sein könnten, mit einem Einwegtuch.
  • Dasselbe gilt für Pfannen und Utensilien, wenn du mit Erdnüssen kochst.

3. Und achte darauf, sie nicht versehentlich zu essen

  • Teile weder Tassen noch Besteck, da Erdnussproteine im Speichel zurückbleiben können.
  • Warne auch dein Date, dass du niemanden küssen kannst, nachdem er oder sie Erdnüsse gegessen hat.
  • Lasse dich von den Hunden anderer Menschen nicht ablecken, es sei denn, du weißt sicher, dass ihre Besitzerin oder ihr Besitzer erdnussfreies Haustierfutter und Leckerlis kauft.
Icône de l’outil klarify Trouver un allergologue

Trouver un allergologue

Trouver un allergologue

Vous pensez avoir eu une anaphylaxie ou être à risque de ce type de réaction allergique grave? Nous pouvons vous aider à trouver un allergologue à proximité pour que vous puissiez demander une recommandation à votre médecin de famille.

Icône de l’outil klarify Trouver un allergologue

Trouver un allergologue

Trouver un allergologue

Vous pensez avoir eu une anaphylaxie ou être à risque de ce type de réaction allergique grave? Nous pouvons vous aider à trouver un allergologue à proximité pour que vous puissiez demander une recommandation à votre médecin de famille.

Les autres facteurs de risque à prendre en compte comprennent:

  • des antécédents familiaux de réactions anaphylactiques;
  • une anaphylaxie déjà survenue;
  • d’autres problèmes médicaux cardiovasculaires ou respiratoires, surtout s’ils sont mal contrôlés;
  • la mastocytose, une affection rare caractérisée par la fabrication d’un trop grand nombre de mastocytes par l’organisme.

Votre médecin vous demandera un historique médical détaillé, non seulement pour vous, mais également pour votre famille.

Y a-t-il un remède pour l’anaphylaxie?

Il n’existe pas encore de traitement qui puisse prévenir ou guérir l’anaphylaxie. Pour certaines allergies, l’immunothérapie est utilisée pour entraîner le système immunitaire à ne pas réagir excessivement. L’idée est de réduire votre sensibilité sur plusieurs années en administrant régulièrement de petites doses de l’allergène. Le traitement est disponible pour le venin d’hyménoptères (abeilles et guêpes). L’immunothérapie ne convient pas à tout le monde et vous devrez toujours éviter votre déclencheur. Votre médecin ou allergologue peut vous en dire plus.

La désensibilisation est généralement une solution à court terme pour une allergie aux médicaments. C’est-à-dire, lorsqu’il n’y a pas d’alternative à un antibiotique particulier, voire à une chimiothérapie. Elle a généralement lieu à l’hôpital. La dose augmente lentement jusqu’à ce que vous puissiez prendre le minimum nécessaire avec peu d’effets secondaires. Si vous arrêtez de prendre le médicament tous les jours et que vous en avez à nouveau besoin, vous devrez recommencer le processus.

Résumé

L’anaphylaxie est une réaction allergique potentiellement mortelle qui affecte l’ensemble du corps. Elle nécessite un traitement immédiat avec de l’épinéphrine.

La gravité des réactions anaphylactiques peut être minimisée en reconnaissant rapidement les signes et les symptômes, en disposant des médicaments appropriés pour l’auto-traitement et en obtenant rapidement des soins médicaux d’urgence.

Les causes courantes sont les allergies alimentaires, au venin d’insecte, aux médicaments et au latex. Une analyse de sang détaillée peut aider à évaluer si vous êtes à risque, tout comme vos antécédents médicaux et ceux de votre famille. L’immunothérapie allergénique peut réduire ce risque.

Nous sommes là pour vous aider.

Merci d’avoir lu cet article. Nous espérons qu’il a répondu à vos questions sur l’anaphylaxie. S’il y a quelque chose que nous n’avons pas abordé ou des questions que vous aimeriez poser, n’hésitez pas à nous envoyer un courriel. Vous trouverez également klarify sur Facebook et Instagram. Suivez-nous et partagez votre histoire.

Dernière révision médicale le 07/12/2022