Qu’est-ce que l’allergie aux noix?

Disons-le tout de suite... L’allergie aux noix peut être un véritable défi. Les noix sont un ingrédient polyvalent ainsi qu’une collation, les allergènes sont donc partout. Les compagnies alimentaires les utilisent pour ajouter du croquant et de l’onctuosité, comme épaississant et pour remplacer les céréales et la viande.

What is hayfever?

L’allergie aux noix désigne les arachides ou les fruits à coque comme les amandes, les noix du Brésil ou de macadamia, les noix de cajou, les noisettes, les pacanes, les pistaches ou les noix de Grenoble.

Qu’est-ce que l’allergie aux noix?

Disons-le tout de suite... L’allergie aux noix peut être un véritable défi. Les noix sont un ingrédient polyvalent ainsi qu’une collation, les allergènes sont donc partout. Les compagnies alimentaires les utilisent pour ajouter du croquant et de l’onctuosité, comme épaississant et pour remplacer les céréales et la viande. Mais il n’y a pas que ce que vous pouvez manger. Les huiles de noix sont présentes dans les cosmétiques et les produits de toilette. Les graines pour oiseaux et les aliments pour animaux de compagnie peuvent également contenir des arachides.

Si cela vous semble insurmontable, ce n’est pas le cas. Les allergies aux noix doivent être gérées avec beaucoup d’attention. Elles peuvent commencer jeunes et provoquer des réactions graves. Mais l’obtention d’un diagnostic permet d’obtenir une multitude de conseils et de soutien. Plus vous en saurez, mieux vous serez armé pour faire face aux symptômes de votre allergie aux noix. Alors, lisez ce qui suit.

Qu’est-ce que l’allergie aux noix?

L’allergie aux noix désigne les arachides ou les fruits à coque comme les amandes, les noix du Brésil ou de macadamia, les noix de cajou, les noisettes, les pacanes, les pistaches ou les noix de Grenoble.

Mais il n’y a pas que ce que vous pouvez manger. Les huiles de noix sont présentes dans les cosmétiques et les produits de toilette. Les graines pour oiseaux et les aliments pour animaux de compagnie peuvent également contenir des arachides.

Si cela vous semble insurmontable, ce n’est pas le cas. Les allergies aux noix doivent être gérées avec beaucoup d’attention. Elles peuvent commencer jeunes et provoquer des réactions graves. Mais l’obtention d’un diagnostic permet d’obtenir une multitude de conseils et de soutien. Plus vous en saurez, mieux vous serez armé pour faire face aux symptômes de votre allergie aux noix. Alors, lisez ce qui suit.

Allergie aux animaux de compagnie : Fruits à coque et arachides

L’allergie aux noix est un nom passe-partout pour désigner les réactions à deux aliments différents : les fruits à coque et les arachides. L’allergie aux arachides touche environ 1,2 % des Canadiens, l’allergie aux fruits à coque environ 1,4 %.

Les fruits à coque poussent sur les arbres et ont une coque dure. C’est la définition botanique. Certaines noix qui provoquent des allergies sont en fait des graines. Mais si elles ressemblent à des noix, ont un goût de noix et qu’elles proviennent d’un arbre, elles peuvent provoquer une allergie aux noix.

Les arachides ne poussent pas sur les arbres. C’est une légumineuse comme les haricots et les pois, sauf que les gousses sont souterraines (c’est pourquoi on les appelle aussi « pois de terre »). Vous pouvez être allergique aux fruits à coque et aux arachides, ou non. Près d’un tiers des personnes allergiques aux arachides réagissent aux deux. Votre médecin de famille peut vous conseiller d’éviter toutes les noix dans l’éventualité d’un contact croisé en usine.

Par ailleurs, les noix de pin ne sont pas des fruits à coque, même si elles sont répertoriées comme telles. Les noix de coco non plus. Ou encore l’épice noix de muscade, malgré sa coquille et le fait qu’elle pousse sur un arbre, et son goût sucré de noix.

Les arachides sont un cousin du haricot et poussent en gousses sous terre. Ils peuvent provoquer de graves symptômes d’allergie

En savoir plus sur
l’allergie aux arachides

Déclencheurs courants de l’allergie aux noix

Une arachide est une arachide, mais un fruit à coque peut être très différent. Voici les fruits à coque les plus courants liés aux réactions allergiques :

  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Pacanes
  • Pistaches
  • Noix de Grenoble

Les noix de karité apparaissent également sur certaines listes de fruits à coque. Vous pouvez trouver du beurre de karité dans les produits de maquillage et de soins de la peau, et dans certaines confiseries à la place du beurre de cacao.

Une arachide est une arachide, mais un fruit à coque peut être très différent. Voici les fruits à coque les plus courants liés aux réactions allergiques :

  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Pacanes
  • Pistaches
  • Noix de Grenoble

Les noix de karité apparaissent également sur certaines listes de fruits à coque.

Les arachides sont un cousin du haricot et poussent en gousses sous terre. Ils peuvent provoquer de graves symptômes d’allergie

En savoir plus sur
l’allergie aux arachides

Déclencheurs courants de l’allergie aux noix

Une arachide est une arachide, mais un fruit à coque peut être très différent. Voici les fruits à coque les plus courants liés aux réactions allergiques :

  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Pacanes
  • Pistaches
  • Noix de Grenoble

Les noix de karité apparaissent également sur certaines listes de fruits à coque. Vous pouvez trouver du beurre de karité dans les produits de maquillage et de soins de la peau, et dans certaines confiseries à la place du beurre de cacao. Mais il est généralement très raffiné. Et cela semble éliminer les protéines, qui sont le déclencheur de l’allergie.

Les arachides sont un cousin du haricot et poussent en gousses sous terre. Ils peuvent provoquer de graves symptômes d’allergie

En savoir plus sur
l’allergie aux arachides

Déclencheurs courants de l’allergie aux noix

Une arachide est une arachide, mais un fruit à coque peut être très différent. Voici les fruits à coque les plus courants liés aux réactions allergiques :

  • Amandes
  • Noix du Brésil
  • Noix de cajou
  • Noisettes
  • Noix de macadamia
  • Pacanes
  • Pistaches
  • Noix de Grenoble

Les noix de karité apparaissent également sur certaines listes de fruits à coque. Vous pouvez trouver du beurre de karité dans les produits de maquillage et de soins de la peau, et dans certaines confiseries à la place du beurre de cacao. Mais il est généralement très raffiné. Et cela semble éliminer les protéines, qui sont le déclencheur de l’allergie.

Mais il est généralement très raffiné. Et cela semble éliminer les protéines, qui sont le déclencheur de l’allergie.

Vous pouvez trouver du beurre de karité dans les produits de maquillage et de soins de la peau, et dans certaines confiseries à la place du beurre de cacao.

Allergie aux animaux de compagnie : Retour aux fondamentaux

Les allergies surviennent lorsque votre système immunitaire réagit à une substance inoffensive comme s’il s’agissait d’une menace. Dans ce cas, il pense que vous devez vous protéger des protéines de noix.

L’allergie aux noix se développe en deux étapes. Le premier contact avec les noix met votre système immunitaire en alerte. Il fait « oh-oh » et fabrique des anticorps d’immunoglobuline E (IgE). Les anticorps restent vigilants au cas où vous rencontreriez une autre noix. Vous êtes sensibilisé.

Pour certaines personnes, ça s’arrête là. D’autres deviennent allergiques aux noix. Si vous en mangez à nouveau, les anticorps envoient un message à d’autres cellules du corps pour libérer des substances chimiques comme l’histamine. Et c’est ce qui génère des symptômes d’allergie alimentaire.

Quand l’allergie aux noix se manifeste-t-elle?

L’allergie aux noix se manifeste généralement pendant l’enfance et les enfants ne s’en débarrassent pas en grandissant, contrairement à d’autres allergies alimentaires précoces. Les bébés peuvent même développer une allergie aux arachides dès l’âge de six mois. L’allergie aux fruits à coque se manifeste plus souvent après l’âge d’un an, peut-être parce que les enfants n’en ont pas mangé jusque-là. À six ans, les chiffres concernant les allergies aux fruits à coque et aux arachides sont similaires. Il est possible de devenir allergique aux noix à l’âge adulte, mais c’est moins fréquent.

Peut-on arrêter l’allergie aux noix avant qu’elle ne se manifeste?

L’allergie semble être une affaire de famille. Un enfant a plus de chances de réagir aux fruits à coque ou aux arachides si un parent, un frère ou une sœur en fait autant. Une allergie à l’œuf ou une affection allergique comme un eczéma sévère augmente également le risque.

Les chercheurs ont cherché à savoir si l’introduction précoce des noix auprès des enfants pouvait les aider. Les recommandations actuelles sont de commencer à donner des arachides aux bébés dès l’âge de six mois ou avant, afin d’encourager le système immunitaire à accepter les allergènes plus tard dans la vie. Communiquez toujours avec votre médecin de famille ou votre allergologue en premier lieu.

Les bébés peuvent développer une allergie aux arachides dès l’âge de six mois. L’allergie aux fruits à coque se manifeste plus souvent après l’âge d’un an. Et souvent, les enfants ne se débarrassent pas de ces allergies aux noix en grandissant.

When does nut allergy start?

Nut allergy commonly starts in childhood and kids often don’t grow out of it, unlike other early food allergies. Babies can even develop an allergy to peanuts as early as six months old. Tree nut allergy more often shows itself after the age of one, perhaps because kids may not have eaten them until then. By six years old the numbers for tree nuts and peanuts are similar. It is possible to become allergic to nuts as a grown-up but it’s less common.

Can you stop nut allergy before it starts?

Allergy seems to run in families. A child is more likely to react to tree nuts or peanuts if a parent or sibling does too. Egg allergy or having an allergic condition like severe eczema also increases the risk.

Researchers have been looking at whether introducing nuts earlier could help at-risk children. The guidelines now are to start giving babies peanut from six months old or before to encourage the immune system to accept the allergens in later life. Always talk to your healthcare provider first.

Quand l’allergie aux noix se manifeste-t-elle?

L’allergie aux noix se manifeste généralement pendant l’enfance et les enfants ne s’en débarrassent pas en grandissant, contrairement à d’autres allergies alimentaires précoces. Les bébés peuvent même développer une allergie aux arachides dès l’âge de six mois. L’allergie aux fruits à coque se manifeste plus souvent après l’âge d’un an, peut-être parce que les enfants n’en ont pas mangé jusque-là. À six ans, les chiffres concernant les allergies aux fruits à coque et aux arachides sont similaires. Il est possible de devenir allergique aux noix à l’âge adulte, mais c’est moins fréquent.

Peut-on arrêter l’allergie aux noix avant qu’elle ne se manifeste?

Les bébés peuvent développer une allergie aux arachides dès l’âge de six mois. L’allergie aux fruits à coque se manifeste plus souvent après l’âge d’un an. Et souvent, les enfants ne se débarrassent pas de ces allergies aux noix en grandissant.

When does nut allergy start?

Nut allergy commonly starts in childhood and kids often don’t grow out of it, unlike other early food allergies. Babies can even develop an allergy to peanuts as early as six months old. Tree nut allergy more often shows itself after the age of one, perhaps because kids may not have eaten them until then. By six years old the numbers for tree nuts and peanuts are similar. It is possible to become allergic to nuts as a grown-up but it’s less common.

Can you stop nut allergy before it starts?

Allergy seems to run in families. A child is more likely to react to tree nuts or peanuts if a parent or sibling does too. Egg allergy or having an allergic condition like severe eczema also increases the risk.

Researchers have been looking at whether introducing nuts earlier could help at-risk children. The guidelines now are to start giving babies peanut from six months old or before to encourage the immune system to accept the allergens in later life. Always talk to your healthcare provider first.

Babies can develop an allergy to peanuts as early as six months old. Tree nut allergy more often shows itself after the age of one. And kids often don’t grow out of these allergies.

L’allergie semble être une affaire de famille. Un enfant a plus de chances de réagir aux fruits à coque ou aux arachides si un parent, un frère ou une sœur en fait autant. Une allergie à l’œuf ou une affection allergique comme un eczéma sévère augmente également le risque.

Les chercheurs ont cherché à savoir si l’introduction précoce des noix auprès des enfants pouvait les aider. Les recommandations actuelles sont de commencer à donner des arachides aux bébés dès l’âge de six mois ou avant, afin d’encourager le système immunitaire à accepter les allergènes plus tard dans la vie. Communiquez toujours avec votre médecin de famille ou votre allergologue en premier lieu.

Symptômes d’allergie aux noix

Même une quantité microscopique d’arachides et de fruits à coque peut déclencher une réaction. On s’attend généralement à ressentir quelque chose en moins de deux heures. Mais cela pourrait être des minutes ou même des secondes. Voici les symptômes typiques d’une allergie aux noix. Vous pourriez ressentir certains d’entre eux ou tous :

  • Une éruption cutanée rouge surélevée et qui démange (urticaire), la peau peut parfois devenir rouge et démanger, mais sans être surélevée
  • Picotements ou démangeaisons dans la bouche
  • Enflure du visage, de la bouche, de la gorge ou d’autres parties du corps
  • Difficulté à avaler
  • Respiration sifflante ou essoufflement
  • Sensation d’étourdissement et de vertige
  • Envie de vomir (nausées) ou vomissements
  • Douleur abdominale ou diarrhée

Trouver un allergologue

Vous pensez avoir une allergie aux noix? Vous aimeriez peut-être mieux maîtriser vos symptômes. Laissez-nous vous aider à trouver un allergologue à proximité afin que vous puissiez demander une référence à votre médecin de famille.

Trouver un allergologue et obtenir une recommandation

Comment reconnaître une réaction grave à une allergie aux noix?

Comme de nombreuses allergies alimentaires, les arachides et les fruits à coque peuvent provoquer une anaphylaxie. Cette réaction peut mettre la vie en danger. Appelez immédiatement une ambulance si vous ou une personne avec qui vous êtes présentez l’un de ces symptômes graves :

  • Sensation d’étourdissement ou d’évanouissement
  • Difficultés respiratoires, telles que des respirations rapides ou peu profondes.
  • Respiration sifflante
  • Un battement de cœur rapide
  • Peau moite
  • Confusion et anxiété
  • Collapsus ou perte de conscience
  • Picotements dans les mains, les pieds, les lèvres ou le cuir chevelu

Une réaction allergique peut être plus grave si vous êtes stressé ou malade, si vous prenez certains types de médicaments ou si vous faites de l’exercice juste avant ou après avoir mangé.

Huiles d’arachide : Réactions allergiques non causées par la nourriture

Nous avons déjà parlé du beurre de karité. Les huiles d’amande et d’arachide sont également des ingrédients courants dans les produits de bain, de corps et de beauté. Certains utilisent la noix de macadamia. Ces huiles sont souvent très raffinées. La transformation modifie les protéines allergènes, ce qui réduit le risque. Mais les huiles pressées à froid contenues dans des produits plus « naturels » peuvent provoquer des éruptions cutanées ou d’autres symptômes d’allergie aux noix.

Les lois sur l’étiquetage des aliments ne concernent pas les cosmétiques et les articles de toilette. Les fabricants indiquent ce que contiennent leurs produits. Mais la convention internationale de dénomination des ingrédients d’origine végétale privilégie le latin. Voici ce à quoi il faut faire attention.

Aussi connu sous le nom de...

Les noix et les allergènes à réactivité croisée peuvent porter des noms latins sur les étiquettes des produits non alimentaires.
Arachide Beurre de karité

Arachis, Arachis hypogaea

Vitellaria paradoxa

Amande douce Sésame

Prunus dulcis, Prunus amygdalus dulcis

Sesamum indicum

Amande amère Soya

Prunus amara, Prunus amydalus amara

Glycine soja, Glycine max

Certains médicaments topiques comme les gouttes pour les yeux et les crèmes pour la peau peuvent contenir de l’huile d’arachide. Il peut y avoir un avertissement sur l’emballage, mais lisez attentivement le feuillet d’information. Le soja et le sésame peuvent provoquer des réactions croisées si vous êtes allergique aux arachides. Faites donc attention à ces allergènes et parlez-en à votre médecin de famille.

Allergie aux noix ou réaction croisée?

Allergie aux noix ou réaction croisée?

L’allergie aux noix de cajou peut vous donner des symptômes à cause de la pistache. Il en va de même pour les noix de Grenoble et les pacanes.

Il n’y a pas que les différents fruits à coque qui partagent des protéines allergènes similaires. Plusieurs aliments peuvent perturber votre système immunitaire hyperactif. Les personnes allergiques aux fruits à coque peuvent présenter des symptômes lorsqu’elles mangent du sésame. Il existe également une réaction croisée entre les noix de cajou et les grains de poivre rose, ainsi qu’entre les arachides et d’autres légumineuses comme le soja et le lupin.

Les réactions croisées peuvent aussi fonctionner dans l’autre sens. Les amandes, les noisettes ou les arachides peuvent provoquer des symptômes si vous êtes allergique au pollen de bouleau. C’est ce qu’on appelle le « syndrome pollen-aliment » ou le syndrome d’allergie orale. Les symptômes sont généralement légers et locaux, mais peuvent aussi être graves. Les enfants peuvent les remarquer en premier lieu lorsque le rhume des foins commence à leur faire couler le nez.

L’allergie aux noix de cajou peut vous donner des symptômes à cause de la pistache. Il en va de même pour les noix de Grenoble et les pacanes.

Il n’y a pas que les différents fruits à coque qui partagent des protéines allergènes similaires. Plusieurs aliments peuvent perturber votre système immunitaire hyperactif. Les personnes allergiques aux fruits à coque peuvent présenter des symptômes lorsqu’elles mangent du sésame. Il existe également une réaction croisée entre les noix de cajou et les grains de poivre rose, ainsi qu’entre les arachides et d’autres légumineuses comme le soja et le lupin.

Les réactions croisées peuvent aussi fonctionner dans l’autre sens. Les amandes, les noisettes ou les arachides peuvent provoquer des symptômes si vous êtes allergique au pollen de bouleau. C’est ce qu’on appelle le « syndrome pollen-aliment » ou le syndrome d’allergie orale. Les symptômes sont généralement légers et locaux, mais peuvent aussi être graves. Les enfants peuvent les remarquer en premier lieu lorsque le rhume des foins commence à leur faire couler le nez.

Ce petit garçon heureux qui lit sur les genoux de sa mère sous un arbre est assez âgé pour avoir le rhume des foins, mais tout semble aller bien.

Rhume des foins
chez les enfants

Tests pour l’allergie aux noix

Il se peut que plusieurs tests soient nécessaires pour que votre allergologue soit en mesure de poser un diagnostic précis. L’allergie aux noix est complexe. Environ la moitié des enfants qui sont allergiques à un fruit à coque réagissent à un autre.

La première étape est souvent un test cutané. Puis un test de dépistage sanguin d’allergie, qui recherche soit des allergènes entiers, soit des protéines spécifiques. Ce dernier peut aider à distinguer le syndrome pollen aliment de l’allergie aux noix et à évaluer votre risque d’anaphylaxie.

Un test de provocation alimentaire par voie orale peut être utile si les résultats des autres tests ne sont pas concluants ou pour vérifier si un enfant a fait disparaître son allergie aux noix. Il se déroule dans le cabinet de l’allergologue et consiste à manger de minuscules quantités de beurre d’arachides, par exemple, puis à les augmenter petit à petit.

La première étape est souvent un test cutané. Puis un test de dépistage sanguin d’allergie, qui recherche soit des allergènes entiers, soit des protéines spécifiques. Ce dernier peut aider à distinguer le syndrome pollen aliment de l’allergie aux noix et à évaluer votre risque d’anaphylaxie.

Un test de provocation alimentaire par voie orale peut être utile si les résultats des autres tests ne sont pas concluants ou pour vérifier si un enfant a fait disparaître son allergie aux noix. Il se déroule dans le cabinet de l’allergologue et consiste à manger de minuscules quantités de beurre d’arachides, par exemple, puis à les augmenter petit à petit. Un personnel médical spécialement formé vous surveille pour détecter tout symptôme d’allergie et vous propose un traitement si nécessaire.

Un personnel médical spécialement formé vous surveille pour détecter tout symptôme d’allergie et vous propose un traitement si nécessaire.

Soulagement des symptômes et traitement d’urgence

Des médicaments comme les antihistaminiques sont disponibles pour atténuer les symptômes plus légers de l’allergie aux noix. Votre médecin de famille ou votre allergologue peut également vous prescrire un auto-injecteur d’adrénaline en cas de réaction allergique grave. Le conseil est d’en avoir deux sur soi en permanence. Montrez à vos amis et à votre famille comment utiliser l’auto-injecteur également. Un bracelet ou un collier anti-allergie permettra aux gens de savoir comment vous aider si vous êtes exposé à des noix par accident.

Vous devez toujours vous rendre aux urgences en cas de réaction grave, car une deuxième vague de symptômes peut survenir jusqu’à huit heures plus tard.

Conserver les restes dans des récipients sur des étagères spécifiques du réfrigérateur permet d’éviter la contamination croisée qui déclenche les allergies alimentaires.

Allergie alimentaire :
Un guide très pratique

Soyez attentif aux déclencheurs de l’allergie aux noix

Il est essentiel d’éviter les arachides ou votre fruit à coque problématique. Vous trouverez des renseignements sur l’étiquetage des allergènes alimentaires et de nombreux conseils utiles dans notre article sur les allergies alimentaires. Voici quelques risques connus à connaître, au-delà des céréales et des barres-collations évidentes pour le déjeuner :

  • La boulangerie et le bar à café : Les biscuits, les pâtisseries et les gâteaux contiennent souvent des noix. Les produits de boulangerie sans gluten ont tendance à remplacer les céréales par de la farine d’amande. Et le lait d’amande est une alternative populaire aux produits laitiers dans les voiles blancs et les frappuccinos.
  • Recettes végétaliennes et végétariennes : Les noix sont une source riche en protéines. Vous les trouverez dans les hachis sans viande, les hamburgers et les rôtis. Particulièrement les noix de Grenoble.

Soyez attentif aux déclencheurs de l’allergie aux noix

Il est essentiel d’éviter les arachides ou votre fruit à coque problématique. Vous trouverez des renseignements sur l’étiquetage des allergènes alimentaires et de nombreux

Conserver les restes dans des récipients sur des étagères spécifiques du réfrigérateur permet d’éviter la contamination croisée qui déclenche les allergies alimentaires.

Allergie alimentaire :
Un guide très pratique

conseils utiles dans notre article sur les allergies alimentaires. Voici quelques risques connus à connaître, au-delà des céréales et des barres-collations évidentes pour le déjeuner :

  • La boulangerie et le bar à café : Les biscuits, les pâtisseries et les gâteaux contiennent souvent des noix. Les produits de boulangerie sans gluten ont tendance à remplacer les céréales par de la farine d’amande. Et le lait d’amande est une alternative populaire aux produits laitiers dans les voiles blancs et les frappuccinos.
  • Recettes végétaliennes et végétariennes : Les noix sont une source riche en protéines. Vous les trouverez dans les hachis sans viande, les hamburgers et les rôtis. Particulièrement les noix de Grenoble.

Soyez attentif aux déclencheurs de l’allergie aux noix

Il est essentiel d’éviter les arachides ou votre fruit à coque problématique. Vous trouverez des renseignements sur l’étiquetage des allergènes alimentaires et de nombreux conseils utiles dans notre article sur les allergies alimentaires. Voici quelques risques connus à connaître, au-delà des céréales et des barres-collations évidentes pour le déjeuner :

  • La boulangerie et le bar à café : Les biscuits, les pâtisseries et les gâteaux contiennent souvent des noix. Les produits de boulangerie sans gluten ont tendance à remplacer les céréales par de la farine d’amande. Et le lait d’amande est une alternative populaire aux produits laitiers dans les voiles blancs et les frappuccinos.
  • Recettes végétaliennes et végétariennes : Les noix sont une source riche en protéines. Vous les trouverez dans les hachis sans viande, les hamburgers et les rôtis. Particulièrement les noix de Grenoble.
Conserver les restes dans des récipients sur des étagères spécifiques du réfrigérateur permet d’éviter la contamination croisée qui déclenche les allergies alimentaires.

Allergie alimentaire :
Un guide très pratique

  • Les crèmeries : Les cuillères plongées dans des glaces contenant des fruits à coque ou des arachides peuvent provoquer une contamination croisée. Il en va de même pour les éclats de noix.
  • Votre charcuterie italienne locale : La mortadelle est faite avec des pistaches; le saviez-vous?
  • Cocktails : Les sirops à base de noix et les boissons alcoolisées sont à éviter. Les noix peuvent également se faufiler en douce, en aromatisant le gin par exemple.
  • À emporter ou à consommer sur place : Les noix sont courantes dans la cuisine thaïlandaise, ainsi que dans la cuisine chinoise, vietnamienne, indienne et mexicaine. Cela peut être évident. Le chef peut aussi utiliser de l’huile de noix non raffinée ou épaissir des sauces avec des noix. La contamination croisée peut également être un problème dans les cuisines des restaurants. 
  • Souper entre amis : Le fait de retirer les noix de votre salade ne la rend pas sûre à manger. Des traces d’allergènes peuvent également subsister sur la vaisselle, les couverts et les équipements de cuisson.

En cas de doute, demandez toujours s’il y a des noix dans ce que vous mangez ou buvez. Ou tout autre produit, d’ailleurs. Vous pouvez toujours appeler le fabricant.

Et voici un dernier conseil. Choisissez des aliments pour animaux sans noix, surtout si vous avez un jeune enfant allergique qui est très attaché à son chien. La salive de l’animal peut retenir les allergènes et les enfants âgés d’un à deux ans peuvent porter leurs mains léchées à leur bouche jusqu’à 80 fois par heure.

Partagez votre histoire

Si vous avez lu jusqu’à la fin de cet article sur l’allergie aux noix, nous vous en remercions. Nous aimerions savoir ce que vous en pensez. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez partager la façon dont vous évitez les noix et gérez vos symptômes, envoyez-nous un courriel. Ou rendez-vous sur notre page Facebook. Nous sommes aussi sur Instagram.